La transformation digitale ou le futur des entreprises

Ce jeudi 30 mars nous avons eu la chance de recevoir Aude JACQUEMIN qui nous a présenté la transformation digitale pour les professionnels.

Les technologies sont de plus en plus présentes dans l’activité professionnelle depuis ces dernières décennies. L’internet a permis de grosses évolutions dans la manière de travailler, et de nos jours les réseaux sociaux peuvent nous permettre d’ouvrir une boutique.  De nombreux outils technologiques nous aident dans la gestion de notre entreprise, nous permettent de mieux vendre et d’améliorer notre image de marque.

I. La venue du digital dans l’entreprise

De nombreux logiciels et sites internet sont chaque jourcréés pour “aider” les entreprises à se développer avec le digital, à évoluer dans ce monde et sur les réseaux sociaux. La multitude d’outils demande une bonne compréhension de chacun pour pouvoir les utiliser. Le passage au digital requiert un mouvement permanent de la part de l’entreprise, une veille sur les nouveautés et sur ce qui plaît aux clients.

Le changement vers le digital exige un moteur, il faut que tout le corps de l’entreprise insuffle un mouvement. Le dirigeant doit être ouvert aux changements dans son entreprise, il doit être capable de faire confiance à ses salariés, les inciter à prendre des décisions et  travailler plus en équipe sur des projets. La hiérarchie doit s’estomper légèrement pour permettre un changement en douceur pour tous.

II. Le lien avec la clientèle

L’entreprise doit faire les choses d’une nouvelle manière, la prospection ne se fait plus par les pages jaunes en papier, mais par le Web. Avant le Web était un outil pour l’information du client, maintenant il est devenu un canal d’achat. Le lien avec la clientèle a évolué avec l’apparition des commentaires sur les produits, les notes données aux entreprises et la prise de contact rapide grâce aux réseaux sociaux. Toutes ces aides peuvent être attrayantes pour l’entreprise dans le développement de sa clientèle et du lien entretenu. Les logiciels de gestion ou outils proposés par les sites ou réseaux sociaux permettent de stocker plus de données de manières fiables. Cependant il faut choisir parmi la multitude de propositions, l’outil qui conviendra le mieux. Pour choisir il faut en tester plusieurs, découvrir leur fonctionnement et pouvoir l’adapter à son entreprise.

III. Le changement au cœur de l’entreprise

Les dirigeants doivent adopter une nouvelle méthode de travail pour effectuer un passage au digital réussi:

  • Une stratégie qui prend en compte les nouveaux modèles économiques et qui fait évoluer ses produits et ses services selon les courants actuels.
  • Une organisation qui est adaptée à son entreprise mais également aux nouveautés actuelles dans le monde.
  • Un certain savoir au niveau des technologies pour être capable d’analyser les chiffres pour augmenter le taux de transformation des clics en ventes.
  • La culture d’entreprise doit s’adapter à ce changement, en effet le digital va changer les manières de manager mais également la culture d’entreprise puisque l’on a vu plus tôt que la hiérarchie tend à s’estomper.

IV. L’e-expérience des clients

Les entreprises doivent effectuer un gros travail sur le ressenti du client et la relation qui existent entre eux. Pour effectuer la transition digital, il est plus judicieux pour l’entreprise de faire une étude des attentes du consommateur avant de lancer le projet, plutôt que de lancer le projet et tâtonner pour trouver ce qui plaira le plus aux consommateurs. L’étude de marché et des attentes du consommateur permet d’avoir un projet digital plus complet avec des données exploitables.

Les entreprises peuvent gagner un fort intérêt à être présent sur les réseaux sociaux, les avis sont très importants pour les clients, ils les aident dans leur choix et permettent de développer une bonne image, c’est une sorte de bouche à oreille du Web. Les réseaux sociaux peuvent également jouer dans la défaveur de l’entreprise. En effet, Facebook affiche des statistiques sur la rapidité de réponses et les avis sur l’entreprise, tout cela peut freiner le client dans sa relation. C’est pourquoi il est important de faire de la veille continuellement sur les réseaux sociaux pour avoir de bonnes statistiques et une bonne image envers les clients.

Lorsque le client exprime un besoin, il est important pour l’entreprise d’écouter ce problème et de le traduire en un produit ou un service qui répond à la demande du client. Les clients comparent toujours les sites Web aux grands sites, même une petite entreprise doit être capable d’être performante pour ne pas perdre sa clientèle.

Il y a eu du mouvement dans les moteurs de recherches. Amazon, qui était une Marketplace, est devenu un moteur de recherche de produit. Facebook, qui était un réseau social, est maintenant un moteur de recherche de service, de recherche pages blanches. Dans le service, le gain de temps c’est ce qui prime dans la prise de décisions, tout doit être relativement restreint. Il faut que l’info soit bien répartie selon les supports utilisés, tout doit être “responsive design”.

V. Mise en place de la transformation digitale

Pour mettre en place la stratégie digitale, il faut que s’imbriquent avec l’expérience utilisateurs, la gestion de contenus, le web marketing, transformation digitale, et retour sur investissement. Il y a pleins de petits chantiers à mettre en oeuvre pour améliorer la chose.

VI. L’exemple d’Abysse

Exemple d’Abysse, qui est une entreprise vendant du matériel et de l’équipement pour piscines publiques. L’entreprise a su être avant-gardiste grâce à son site de e-commerce puisque ces concurrents ne le font pas. Ce passage au digital lui a permis d’augmenter son CA, 20% s’y fait sur le Web. Cela a permis de capter une nouvelle clientèle qu’il n’aurait pas touché à la base : particuliers, DOM-TOM et étrangère. L’entreprise est passée au digital il y a environ 10 ans, le projet s’est mis en place en 2005 et a abouti en 2006.

Pour le référencement naturel, il est passé par des campagnes de pub payantes et la production d’un contenu très recherché sur son site et les réseaux sociaux (exemple : belles images, textes intéressants…). Au début de ce passage, il s’est servi d’outils qui aide à la gestion, de prestataires pour gérer le site. Il a maintenant tout redéployé en interne dès que tout était opérationnel, cela a permis de faire baisser les dépenses.

Il utilise beaucoup d’outils en open source.

Il a expliqué qu’il a une remise en question permanente pour innover dans l’entreprise.

 

Il y a parfois le problème du changement de mentalité dans les entreprises lorsqu’elles veulent changer pour le digital. Les réseaux sociaux ne sont pas encore vus comme un outil marketing ou de vente. Il est important que le dirigeant fasse confiance en sachant que cela sera bénéfique dans l’avenir. Le manager qui veut rester maître de tout ne va participer au changement de manière efficace. Il faut accepter de laisser la gestion du changement à un expert.

 

Il faut toujours se tenir au courant des nouveautés et se dire pourquoi pas, toujours rester dans le train en marche, ne pas louper le coche.

Facebook sait plus de choses pour le ciblage des publicités, il a plus d’infos concernant les photos, les “like”, les lieux…

Facebook devient une référence quand on recherche un service , et Amazon quand on recherche un produit.

Gwen Guillemin

Jeune stagiaire en communication qui égaie le blog d'Evolution

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Marie Edwige dit :

    Il est vrai que les technologies sont plus présents aujourd’hui, surtout pour la gestion de la relation client qui devient digitalisée. Merci pour l’article qui informe déjà les entreprises de leur futur pour qu’il se prépare dès maintenant, car le changement ne se fait pas en un jour.

    • Gwen Guillemin dit :

      N’hésitez pas à venir à nos prochains événements pour discuter du sujet et échanger vos idées et points de vues avec nous et d’autres professionnels!

  2. Marie Edwige dit :

    ok, c’est noté. Bonne continuation Gwen

  3. David Camille dit :

    Merci pour l’article que je rejoins complètement. Je pense qu’il est aujourd’hui très important d’entamer cette transformation digitale. Il faut s’adapter à son époque ! Et pourtant ce n’a pas été évident pour moi qui suis artisan de base. Je viens de créer ma société d’expert en bâtiment et j’ai intégré le web dans ma stratégie commerciale. Ca me parait indispensable même si pour un ancien comme moi tout n’est pas encore limpide… Monsieur Camille

  4. alaric dit :

    La transformation digitale est déjà bien en route, le train est en marche et je crois qu’il est temps de monter dedans. Nous sommes des artisans et nous avons compris l’importante d’être présent sur internet. Beaucoup se refusent à faire de la communication sur le web pensant déjà avoir suffisamment de clientèle. Mais attention au futur… rien n’est acquis et il faut dés a présent anticiper. C’est ce que je crois en tout cas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *