Le « Fond perdu »

Dans cet article je vais m’atteler à définir « le fond perdu », également appelé « bord perdu ». C’est un élément présent dans la plupart des logiciels de PAO comme Illustrator, InDesign, QuarkXPress…

A quoi sert le fond perdu ?

article_fondperdu_01Comme son nom l’indique le fond perdu va être perdu. Il est nécessaire mais condamné à un funeste destin. Moins on le voit mieux on se porte, c’est contradictoire mais vous allez comprendre.

Le coupable de cette tragédie est l’industrie graphique et ses multiples contraintes techniques. Ces mêmes contraintes qui vous amènent parfois à un dialogue de sourd avec votre imprimeur pour savoir à qui la faute…

Le fond perdu est une marge de sécurité. Il permet d’anticiper une éventuelle erreur de découpe. Lorsque la lame du massicot de notre copain l’imprimeur tranche notre document au bon format, il peut se produire un infime décalage, variable en fonction de la quantité découpée, provoquant  un affreux liseré blanc.

Quand faut-il en mettre ?

article_fondperdu_02D’une manière générale  lors d’un cours de PAO, l’inquiétude première des stagiaires et de savoir quand est-il nécessaire de mettre du fond perdu… ou pas.

Cette inquiétude est compréhensible car cette décision doit être prise au début d’une création, et ses conséquences ne se feront sentir qu’une fois le BAT entre les mains… Bien souvent pour constater les dégâts…

La manière la plus simple de déterminer s’il y a du fond perdu est de vous demander si quelque-chose va sortir du format de votre document. Si un bloc, une image, une lettre, n’importe quoi vient toucher le bord de votre document, le fond perdu doit exister.

Important !
Bien souvent lorsque le fond d’un document est coloré à l’aide d’un rectangle de couleur par exemple, on oublie de considérer que cet objet provoque du fond perdu. Ce qui n’en provoque pas : C’est le blanc, le vide, le rien !

Dans l’exemple de droite, il y a du fond perdu, juste à cause du petit trait noir qui sort du document par la gauche. Si ce trait n’avait pas atteint le bord, le fond perdu n’aurait pas été nécessaire.

Du fond perdu… ok ! Mais combien ?

article_fondperdu_03La taille du fond perdu dépend du format du document. Par défaut je vous conseille 2 mm. Cela va couvrir la majorité de vos travaux : Plaquettes, flyers, cartes de visite… Par contre si votre document est d’un format beaucoup plus important, comme une grande affiche,  une banderole, un kakemono de 2 mètres,  il est préférable de passer la taille du fond perdu à 5, 6 voir 10 mm.

Mon conseil

La conclusion de tout cela… Ne vous posez pas de questions… Mettez-en ! Tout le temps ! Au pire, votre fond perdu ne servira pas si votre document ne s’y prête pas et au mieux il vous évitera bien des surprises.

Une dernière chose, lorsque vous exportez en PDF, pensez à cocher : Utiliser les paramètres de fond perdu du document.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. DUBOILLE dit :

    Merci pour cette explication précieuse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *