Le DIF est Mort ! Le CPF est-il déjà Mort-né ???

RéFormation ?

CPFQuelle belle réforme de la Formation Professionnelle que celle issue de la loi de mars 2014 !!

L’esprit de la Réforme était très louable : faciliter l’accès à la formation aux publics qui en étaient les plus éloignés, comme les bas niveaux de qualification et les demandeurs d’emploi, belle et pragmatique idée de solidarité Nationale, sortir de l’obligation de « payer » des formations pour arriver à une obligation de former, moderniser le DIF en le remplaçant par le CPF, attaché à la personne, et non plus au contrat de travail…

Il est vrai qu’il y avait un vrai besoin de rebattre les cartes, qu’il existait quelques distorsions entre les différents contributeurs de l’effort formation et les bénéficiaires et quelques abus avérés ; avec, disons-le aussi, des idées reçues, des fausses vérités :

Certains se scandalisent parfois du « gâchis » des entreprises et  de la « Manne » de 32 Milliards de la Formation Professionnelle Continue :

Faux : Les 3 grands corps de l’Etat pèsent pour 16,7 Milliards de cette dépense, les Entreprises « que » pour 13.8 Milliards d’Euro.

On entend souvent dire que les demandeurs d’emplois sont  les moins bien lotis et qu’ils ne sont pas formés :

Faux : Les demandeurs d’emplois reçoivent près de 14 % de l’effort Formation National, alors qu’ils ne représentent « que » 10 % de la population active… Là où les actifs du privé sont formés à hauteur de 42.5 % des dépensent formation. (13.5 Milliards de formation pour 13.8 Milliards de collecte)

Source : L’Express L’Entreprise du 10/12/2014 sur données de 2012 :

http://lentreprise.lexpress.fr/rh-management/formation/infographie-l-argent-de-la-formation-professionnelle_1579316.html

Bref, que le besoin de renouveau soit bien présent et réel, il n’y a pas beaucoup de doutes.

Réforme : Choc de Complexification !

Nous n’allons pas ici faire l’inventaire à la Prévert de toutes les bonnes idées qui se sont transformées en une immense usine à Gaz de la formation, ce serait trop long…

Je ne prendrai qu’un seul prisme, qu’un seul angle de réflexion qui m’amène au final à penser que cette réforme est  «certes pleine de bonne volonté »  au final mal ficelée, complexe, illisible, non productive, voir même contreproductive, qu’elle pourrait au final freiner l’effort de formation.

Vous ne connaissez peut être pas les rouages complexes de fonctionnement du CPF (le Compte Personnel Formation), nous allons juste tenter une projection concrète de son fonctionnement, ou plutôt son non fonctionnement avec un cas très probable de tentative de mise en œuvre par un salarié, que nous appellerons pour l’exercice,  Dorothée.

Le Dif est mort le 31 décembre 2014. Le CPF naît le 1er janvier 2015.

Oui, sauf que les heures de DIF cumulées seront transformées en heures de CPF, régies par d’autres contraintes d’utilisation, notamment sur l’obligation de déboucher sur une formation certifiante, qualifiante, voir diplômante…

Alors Dorothée se dit « je vais demander à mon employeur une formation au titre de mon Compte Personnel de Formation ».

C’est alors que la désillusion commence :

Dorothée, qui n’a jamais utilisé son DIF, dispose d’un crédit de 120 heures. Toutes les listes de formation ne sont pas encore publiées au 1er janvier 2015 (quel comble !), mais elle réalise alors que la formation Excel dont elle a vraiment besoin dans le cadre de son poste actuel n’est pas éligible !!

Fichtre ! Diantre !! Mais que faire alors ??

Dorothée voit dans cette liste de formations possibles, une formation très très intéressante pour sécuriser sa carrière professionnelle : Berger et Vacher d’Alpages !!

Quelle aubaine !

Alors Dorothée fait la demande à son entreprise, pour cette formation qui dure 800 heures et qui pour le coup boosterait sa carrière.

« 800 heures !!?? » lui rétorque son employeur.

« Et je fais comment pour financer cette formation, et surtout, pour te remplacer lors de ton absence ?? »

« Non, non désolé, ce n’est vraiment pas possible ».

Alors, comme le prévoit la Loi, Dorothée fait la demande à l’OPCA de son entreprise, lequel lui annonce que cette formation devra alors avoir lieu hors temps de travail.

800 heures ? Cela représente plus de 110 jours

Mais Comment faire ??

« Je n’ai pas assez de RTT… ni de congés payés… et il n’y a pas assez de samedi dans l’année !! »

Sans parler du fait que le nombre d’heures n’est pas suffisant, et qu’elle ne sait pas comment s’y prendre pour bénéficier d’un abondement d’heures…

Alors Dorothée, résignée, se dit alors :

« Adieu veaux, vaches, cochons d’Alpages …. Si seulement j’avais pu suivre cette formation Excel, j’aurai pu préparer ces tableaux de bord pour mon chef. »

Millefeuille, vous reprendrez bien un peu de millefeuille administratif ??

Quelle belle avancée Technocratique, que ces organismes tels que les COPANEF, CNEFOP, CREFO, Conseil en Evolution Professionnelle qui réfléchissent beaucoup …

Mais se sont-ils vraiment posé les bonnes questions ?

Savent-ils combien de bergers vachers d’Alpage sont formés chaque année et quels sont les besoins de notre agriculture en ce domaine ??

Et combien de licences Excel sont vendues et utilisées au quotidien par des centaines de milliers voir peut être des millions de Français ???

Alors que dire à Dorothée, et à l’ensemble des actifs de France une fois fait ce constat, et que le Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social François REBSAMEN a lui-même déclaré que «  le démarrage du Compte Personnel de Formation serait compliqué, mais c’est une grande avancée ».

On croit rêver. Il serait peut-être temps de lancer un grand « Choc de Bons sens ».

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-115387-le-compte-personnel-de-formation-cest-complique-1054299.php?Qe0aiVtdELyfZPV7.99

Charles TREFFEL
EVOLUTION

 

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Charles dit :

  1. 07/01/2016

    […] mayonnaise du CPF qui ne prend pas (durée, complexité, … voir notre article à ce […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *